• Bilan 2011 et Perspectives 2012

    bilan 2011 et perspectives 2012


    Réunion avec le comité de gestion de l’école DRUK PADMA KARPO KHACHEY

    (école du lotus blanc)

    Phoker- Décembre 2011

     


    Présents:

    -Tsering Namgail (president)

    -Tsering Murup Urgan Pa (Chairman)

    -madame Dolkar (secrétaire)

    -Tsering Murup Taganpa (membre)

    -Tashi Dudul (membre et chef du village)

    -Rigzin Namgail (trésorier)

    -Urgan Gongso (membre)

    -Tsering Murup (membre)

    -Tamshos Gurmet (interprète)

     

    Bilan 2011 et Perspectives 2012

     

    -Sharlene Das (Inde-membre de l’association du lotus blanc)

    -Doris Buttignol (France-présidente de l’association du lotus blanc)

    -Gilles Delmas (France-membre de l’association du lotus blanc et parrain)

    -Zénoë Benoit (France-membre de l’association du lotus blanc et marraine)

    Tout d’abord le comité remercie l’association des enfants du Lotus Blanc de son soutien et les membres présents de leur présence dans la communauté à un moment crucial.

    En effet (voir articles dans le blog du voyage: dorisb.jeblog.fr ) Durant la dernière étape de la cérémonie du Losar, un groupe d’intégristes musulmans ont attaqué la communauté bouddhiste réunie pour célébrer la dernière nuit de la cérémonie.

    Cette violente aggression à coups de pierres et de bâton a eu lieu à la faveur de la nuit alors que les familles qui venaient d’assister à un cycle de chants et de danses s’apprètaient à rentrer chez elles.

    Dans l’état de panique qui s’en est suivi, plusieurs personnes ont été blesses, le Maitre de cérémonie (Labdak) et sa troupe d’officiants ont dû se réfugier dans les ruines du palais qui surplombent le village et demander le secours des forces de police de Kargil pour qu’ils puissant sortir de leur refuge sans danger.


    Bilan 2011 et Perspectives 2012

    Cet épisode a engendré beaucoup d’émotions, et comme nous en avons été les témoins directs, nous avons rendu compte aux enquêteurs et à l‘administration de ce à quoi nous avons pu assister. Suite à quoi un dossier d’enquête à été ouvert et une instruction mise en route.

    Le climat dans la communauté les jours qui ont suivi cette agression a été très tendu. Les hauts parleurs de la mosquée se sont activés quasiment sans interruption à déverser leurs diatribes haineuses, ce qui n’a pas contribué à apaiser l’angoisse des membres de la communauté bouddhiste.

     

    Bilan 2011 et Perspectives 2012


    Comme souvent dans ce genre de situation, les faits incriminés ont sans doute été perpétrés par une poignée d’individus, les conséquences cependant font que la population entière est prise en otage d’un climat délétère. Les bouddhistes ont répondu à l’agression par une manifestation pacifique et en tenant des cercles de prières.

    Des manifestations de soutien ont eut lieu dans tout le pays, notamment à Leh, la capitale où l’Alliance bouddhiste a fixé un ultimatum à l’administration du district de Kargil (majoritairement musulmane) pour que les responsables soient arêtes et répondent de leurs actes.

     

    C’est donc dans ce climat particulier que nous rencontrons les membres du comité de l’école qui nous ont invites à partager un diner pour nous rendre compte des progrès accomplis à l’école grâce au soutien de l’association.

    Leur première considération exprime la gratitude pour le travail accompli pour aider ce projet éducatif mis en place par les villageois eux-mêmes, il y a deux ans à présent.

    Les événements confirment les craintes déjà manifestées par les parents l’an dernier qui craignent pour la sécurité et l’intégrité de leurs enfants. Le fait que l’école du lotus blanc et les 36 enfants qu’elle accueille actuellement soit soutenue en Occident et notamment en France, leur donne du courage pour continuer à résister et à pratiquer leur culture en dépit des menaces et des provocations de la communauté musulmanes.

    Bilan 2011 et Perspectives 2012

    Nous sommes très touchés d’entendre cela, car nous préférerions certes que les enfants ne soient pas confrontés à ce genre de situation mais étant donné les circonstances, il est positif de savoir que notre présence est ressentie comme une forme de protection et que le parrainage que nous sommes en train de mettre en place pour l’école agit aussi dans ce sens là.

    Concernant le premier bilan des opérations, comme j’en ai rendu compte dans l’article « premiers travaux à Phoker », la première somme de 60 000 roupies transférée par virement bancaire a servi a acheter le bois pour fabriquer les planchers des deux salles de classe, une vingtaine de pupitres pour les enfants et une grande table pour la salle des maitresses. Ont également été acquis, deux tableaux blancs, des étagères de rangement et un réchaud pour faire du thé. Par ailleurs nous avons acheminé du matériel pédagogique issu de dons avec nous.

    Nous avons apporté avec nous une nouvelle somme de 50 000 roupies (soit environ 800 euros) qui sera consacrée selon un accord passé avec les membres du comité à la construction de toilettes pour l’école qui pour l’instant en est dépourvu.

    Il s’agirait d’un local extérieur avec un wc pour les filles et un pour les garçons, nous aimerions pouvoir faire construire ces toilettes avec un système de fosse sceptique adapté aux toilettes sèches qui soit à la fois écologique et hygiénique.

     

    Bilan 2011 et Perspectives 2012

    Cette tranche est estimée à 80 000 roupies. Les travaux commenceront dès que les grands froids seront passés et nous enverront par virement le complément permettant d’achever cette deuxième tranche qui sera entamée avec les 50 000 roupies que nous remettons à MmeDolkar la trésorière- Cette deuxième tranche prévoit aussi un système de bâche qui par effet de serre sert à récupérer la chaleur passive du soleil et permet de maintenir les pièces à température agréable.

     

    Notre amie Sharlene Das, qui est indienne de l’état du Meghalaya, propose de commencer des recherches concernant la possibilité d ‘équiper l’école avec des capteurs pour récupérer l’énergie solaire. Le gouvernement indien soutient ce genre de démarche notamment dans les régions de montagne de l’Himalaya. Nous espérons donc dans le futur pouvoir équiper l’école de cette manière. Nous rendrons compte de ce chantier en réflexion sur ce même blog.

    L’effectif de l’école est en augmentation, il y a 6 enfants de plus inscrits que l’an dernier et une vingtaine en liste d’attente. Etant donné la taille des deux petites salles de classe, il n’est possible pour le moment d’accueillir plus d’enfants, cela nécessiterait également la création d’un poste d’enseignant supplémentaire.

     

    Bilan 2011 et Perspectives 2012

    Toutefois, nous faisons part aux membres du comité que nous avons bien compris l’inquiétude des familles et leur désir de mettre leur enfant dans l’école bouddhiste, car les discriminations s’aggravent à l’école publique envers les enfants issus de familles bouddhistes. Nous espérons que d’autres bonnes volontés viendront rejoindre notre association et permettre d’envisager une extension de l’école tout en poursuivant la consolidation et l’amélioration de l’existant.

    A toutes celles et ceux qui nous ont déjà rejoint manifestant ainsi leur solidarité, nous les remercions au nom des enfants de Phoket et de leur famille, car non seulement ils contribuent à l’éducation d’un enfant mais également ils donnent de l’espoir et du courage à cette communauté isolée du monde mais proche de nos cœurs.

    Encore grand merci à tous,

    Nous continuerons à vous tenir informé par ce blog,

    N’hésitez pas à nous joindre et à nous faire part de vos remarques, réflexions, suggestions en ce même lieu-

     

    Pour l’association du lotus blanc

    Doris Buttignol- Janvier 2012